Mal au dos - Quel sport pratiquer - Corps et Santé
Crédit photo : gpointstudio / 123RF Banque d'images

Les maux du dos sont nombreux et lorsqu’il nous fait souffrir, la première des réactions est de cesser toutes formes d’efforts et de se reposer. Dans un premier temps, cela peut être bénéfique. Mais l’immobilité prolongée peut vite aussi devenir un ennemi pour votre colonne vertébrale, et des muscles solides sont absolument nécessaires pour maintenir votre dos et le soulager. Alors quels sont les activités à favoriser en cas de dos qui fait mal ?

Le plus néfaste pour le dos, c’est la pression sur les disques. A ce titre, des activités comme la natation ou le vélo seront parfaitement adaptées.

L’eau limitant les effets de la pesanteur et amortissant les mouvements, la natation est un sport dans lequel la pression exercée sur les disques vertébraux reste minime. Tous les kinés conseillent d’ailleurs de faire des longueurs en cas de rééducation. Attention toutefois car toutes les nages ne se valent pas. Préférez dans tous les cas le dos crawlé, mais si vous préférez nager sur le ventre (ou que vous n’arrivez pas à nager droit sur le dos et à rester dans votre ligne d’eau !) faites exclusivement la brasse coulée, c’est-à-dire que vous ne gardez pas la tête hors de l’eau. Simplement parce que la brasse classique contraint à cambrer le bas du dos et fatigue énormément les cervicales.

A l’image de la natation, le vélo est un sport porté, c’est-à-dire qu’il réduit la charge de sa propre masse corporelle. Il offre également l’avantage de ne pas créer de dissymétrie. Bien entendu, il faut veiller à garder son dos le plus droit possible (donc on oublie l’aérodynamisme en se penchant en avant sur le guidon) et la conduite doit rester régulière et sans secousses (on oublie aussi les descentes grisantes sur des cailloux en VTT).

Notons également les bienfaits de la marche à pieds qui permettra de muscler son dos et de tonifier ses abdominaux en douceur. Quel que soit le rythme de votre marche, préférez faire des petits pas pour ne pas contraindre la colonne dans un mouvement de torsion même léger (faire de grands pas entraine un mouvement du bassin qui se répercute sur la colonne vertébrale en la faisant vriller). Veillez également à être toujours bien chaussé et à ne pas porter de charge lourde, surtout si ce n’est que d’un côté.

Enfin, le Pilates et le yoga sont tout à fait à conseiller pour soulager un dos fragile et douloureux. Le Pilates car il participera à renforcer la sangle abdominale si importante dans le soutient de toute la structure vertébrale et qu’il sera une vraie rééducation à la posture. Or, se tenir bien et droit, s’auto-grandir comme le demande la consigne en Pilates, permet de diminuer les pressions sur les disques vertébraux. Et le yoga pour son aspect étirements, car une souplesse minimum est nécessaire pour garder un dos en bonne santé. Attention toutefois aux pratiques très en vogue de yoga dit dynamique, qui sont plutôt à déconseiller ici (évitez dans tous les cas de sauter ainsi que les postures en torsion trop intense).