5 bonnes habitudes pour bien dormir - Corps et Santé
Crédit photo : ruigsantos / 123RF Banque d'images

Bien dormir, c’est surtout un entrainement du cerveau. Parce que c’est lui qui envoie les informations et les hormones permettant un bon sommeil. Alors comment le conditionner pour qu’il nous permette d’avoir un repos réparateur ?

  1. Entretenez au maximum la régularité dans vos heures de coucher et de lever. Le cerveau a besoin d’habitudes et n’aime pas qu’on les change. Si vous avez du mal à vous endormir, ne changez pas pour autant l’heure de votre réveil en le retardant d’une heure ou deux. Maintenez l’horaire prévue. Petit à petit l’heure d’endormissement va se régler sur l’heure du lever.
  2. Exposez vous autant que possible à la lumière du soleil en journée. Car votre cerveau reconnaîtra l’absence de soleil en soirée et commencera à préparer le sommeil en sécrétant la mélatonine, hormone qui favorise l’endormissement.
  3. Si vous vous réveillez la nuit et que vous mettez du temps à vous rendormir, ne restez pas au lit. Car le cerveau va enregistrer qu’être au lit c’est être éveillé. Préférez vous lever, prendre un livre, boire une tisane dans une ambiance tamisée, ou écouter un peu de musique douce. Bien sûr, évitez de regarder vos mails, votre tablette ou votre télévision, ce qui aura pour effet de vous réveiller complètement.
  4. Ne regardez pas l’heure la nuit. Car votre cerveau ne pourra pas s’empêcher de faire des calculs : combien d’heures ai-je déjà dormi ? Combien m’en reste-t-il ? Et si je ne me rendors pas ? Au final vous serez réveillé et angoissé par le temps.
  5. Ayez une activité physique en journée. Cela pour oxygéner le cerveau et générer une bonne fatigue. Toutefois, ne pratiquez pas d’activité intense en soirée. Exactement comme pour l’exposition au soleil, le cerveau a besoin de comprendre que c’est la soirée et donc, progressivement, le repos jusqu’au sommeil. Préférez donc faire votre footing ou votre cours de zumba le matin, tandis que vous réserverez des activités comme le yoga ou la méditation en soirée.

Soyez patients et persévérants. Il faudra quelques temps à votre cerveau pour trouver son nouveau rythme et se caler. C’est un apprentissage ! Et pour mettre toutes les chances de votre côté, pensez à adopter une alimentation saine et légère le soir. Eviter l’alcool, le fromage, ou les aliments acides. Mais ne vous affamez pas non plus car sinon vous vous réveillerez en pleine nuit affamé. Et pourquoi pas instaurer l’habitude d’une tisane avant d’aller au lit puisque le cerveau est friand de rituels ? Il en existe des spécialement conçues à base de camomille, passiflore, aubépine ou encore valériane pour induire la détente et ainsi vous aider à profiter pleinement des bras de Morphée.