5 conseils simples à suivre pour un ventre plat

5 conseils pour un ventre plat - Corps et Santé
Andrea De Martin / 123RF Banque d'images

Ah un ventre plat ! On en rêve toutes et tous…
Eh bien lisez ceci, et le rêve sera à portée de main.

1. On révise son alimentation

Quand on a un objectif ventre plat, il est primordial de s’intéresser un peu à son alimentation. Il n’est pas question de régime, mais plutôt de bonnes habitudes alimentaires pour faire disparaître les ballonnements qui font significativement gonfler le ventre en plus d’être très désagréables, voire douloureux.

  • On mange des aliments riches en fibres puisque ces dernières favorisent le transit. Au menu, des légumes, des fruits, des céréales complètes et des légumineuses.
  • On préfère les légumes cuits aux crudités qui ont la réputation tout à fait justifiée de générer des ballonnements.
  • On mâche bien. Parce que pour que la digestion soit optimale il faudrait que ce qu’on avale ait la consistance d’une bouillie qui ne contiendrait plus aucun morceau.
  • On boit beaucoup, mais hors des repas pour ne pas faire gonfler l’abdomen, et bien entendu on boit de l’eau en évitant l’eau gazeuse.

2. On se tient droit

Parfois, un petit bidon qui sort c’est juste une histoire de posture. Même une personne svelte, si elle se tient voutée, aura son ventre en avant. Alors qu’on soit assis ou debout, on s’autograndit en imaginant que l’on repousse le sommet de son crâne le plus loin possible de son coccyx. Effet garanti. Instantanément la taille s’affine et les viscères retournent à leur place, à savoir contre la colonne vertébrale et pas au-delà du nombril.

3. On pratique la respiration abdominale consciemment

Naturellement, le ventre se gonfle à l’inspiration et reprend sa place à l’expiration. Ce phénomène est naturel est bénéfique pour avoir un ventre plat. Eh oui ! Parce qu’un ventre gonflé peut aussi provenir du stress. Or, lorsque l’on respire par le ventre en pleine conscience on se détend, on se déstresse, et en plus on favorise le massage interne des viscères qui n’en travailleront que mieux pour la digestion.

Alors on prend cinq minutes dans sa journée, on ferme les yeux, et on se concentre sur le mouvement du ventre pendant la respiration. On peut même mettre les mains sur le ventre pour sentir le va et vient. Agréable et efficace, que demander de plus !

4. On se bouge

Dans tous les cas, une petite bedaine a toujours un rapport avec un stockage de graisses au niveau de la ceinture abdominale. Il va donc falloir nous dépenser un peu plus. Inutile de se contraindre à un entrainement cardio si on déteste ça. Le simple fait de bouger plus quotidiennement peut suffire à éliminer tranquillement les bourrelets. Bien évidemment à condition d’avoir un régime alimentaire sain et équilibré.  Donc on bannit les ascenseurs et on prend les escaliers, on va chercher son pain à pieds, on fait faire une plus longue balade à Toutou, on joue au ballon avec les enfants, on danse toute seule dans son salon sur sa musique préférée. Les façons de ramener un peu de dynamisme à son quotidien ne manquent pas. On y va !

5. On renforce son transverse

Le transverse, c’est le muscle profond abdominal qui agit un peu comme une gaine en maintenant les viscères vers la colonne vertébrale. Donc on arrête les séries de cent crunch qu’on fait jusque-là parce que ça ne sert un rien. En effet, les crunch sollicitent les grands droits qui sont des muscles superficiels et ne permettront jamais d’avoir un ventre plat. C’est même plutôt l’inverse car à faire trop de crunch on se retrouve avec des abdominaux sculptés en tablettes, c’est vrai, mais proéminents. Alors bof bof, d’autant plus que les crunch sont très mauvais pour le périnée. Donc on cible à fond le transverse en faisant du gainage (des planches) et en contractant son périnée.

CET ARTICLE VOUS A PLU ?
AIDEZ-NOUS A LE FAIRE CONNAÎtre EN LE PARTAGEANT :
D'autres articles à découvrir...
ATTENTION : Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l’adaptation ou la transformation, l’arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque. (Article Art. L 122-4. du Code de la Propriété Intellectuelle). IMPORTANT : Si vous souhaitez reproduire ou utiliser un contenu présent sur notre site, merci de nous contacter pour connaitre les modalités.