Quels sont les dangers du moustique tigre ?

Le moustique Tigre - Corps et Santé

Depuis mai 2018, la surveillance du moustique tigre est activée en France métropolitaine. Originaire du Sud-Est de l’Asie, c’est l’une des 100 espèces les plus invasives au monde, et il est désormais implanté dans 42 départements français. Le moustique tigre est facilement reconnaissable grâce à ses rayures très nettes noires et blanches sur le corps et les pattes. Mais si la piqûre du moustique tigre ne fait pas plus mal que celle d’une autre espèce de moustique et si la réaction cutanée et la démangeaison associée ne sont, à priori, pas pires, d’où vient cette alerte au moustique tigre ?

Le moustique tigre est capable de transmettre la dengue, le chikungunya et le zika

C’est depuis 2004 que le moustique tigre s’installe petit à petit sur le territoire français, notamment dans les départements du sud du pays. Et si les autorités sanitaires s’en inquiètent tant, c’est parce que le moustique tigre est un vecteur de maladies tropicales comme la dengue, le chikungunya et le zika, et que chaque année, le risque de voir se déclarer une épidémie en métropole augmente.

La dengue

La dengue, également appelée « grippe tropicale », « fièvre rouge » ou « petit palu », est une infection virale transmise par la piqûre d’un moustique tigre lui-même déjà infecté. Classiquement, elle s’exprime par de la fièvre, des maux de tête, des douleurs musculaires et articulaires, une grande fatigue, des nausées et vomissements, et des manifestations cutanées. L’infection provocant une chute du taux de plaquettes, certaines formes graves de dengue sont dites hémorragique et peuvent entraîner la mort dans de rares cas. Il n’existe pas de traitement spécifique et la prise en charge repose sur le traitement symptomatique.

Le chikungunya

Littéralement, le chikungunya se traduit par « maladie qui brise les os » ou « maladie de l’homme courbé ». En effet, cette maladie infectieuse tropicale transmise par la piqûre d’un moustique tigre infecté se caractérise par des douleurs articulaires intenses associées à une raideur du corps qui influe sur la posture du malade qui n’arrive plus à se redresser. Ces douleurs peuvent persister voire réapparaitre pendant plusieurs mois et même plus d’un an, et dans certains cas graves, l’infection au chikungunya par le moustique tigre peut nécessiter une hospitalisation en service de réanimation.

Le zika

Le zika, ou plus exactement le virus zika responsable de la fièvre zika, tire son appellation de la forêt de Zika en Ouganda où il a été découvert en 1947. Souvent asymptomatique, l’infection au virus zika par la piqûre d’un moustique tigre infecté peut passer complètement inaperçue. Lorsqu’elle s’exprime par une fièvre et des éruptions cutanées, ces dernières se résorbent d’elles-mêmes. Mais dans certains cas et notamment celui de la femme enceinte, les conséquences peuvent être très graves, en provoquant une microcéphalie chez le fœtus. Il n’existe aucun traitement contre le virus zika.

Quelle solution au moustique tigre ?

Installé depuis 2004 en France métropolitaine, le moustique tigre est aujourd’hui inévitable dans 42 départements. Il faut donc « faire avec » et la seule solution reste la prévention. Le moustique tigre se déplace peu. C’est donc à la maison que le principal est à faire pour éviter qu’il élise demeure chez vous. Les larves du moustique tigre se développent durant une à deux semaines à la surface des eaux stagnantes. Une infime surface d’eau stagnante leur suffit. La meilleure façon d’éviter une piqûre de moustique tigre avec ce qu’elle comporte comme risque consiste donc à éradiquer les lieux possibles de ponte : arrosoirs, soucoupes de pot de fleurs, gouttières, creux d’arbres, vieux pneus, fûts d’eau de pluie et bassins divers, faites le tour de votre jardin et des environs et soyez vigilants à ne pas laisser un millimètre d’eau stagner à proximité de votre espace de vie.

Le moustique tigre : un danger potentiel mais pas de panique !

Il important de répéter que la piqûre du moustique tigre ne peut transmettre la dengue, le chikungunya ou le zika que si, et seulement si, il a préalablement piqué quelqu’un de malade et est donc infecté lui-même. S’il n’y a pas de cas dans votre région, il n’y a à priori pas de risque, donc pas de psychose à avoir. Toutefois, si vous pensez avoir été piqué par un moustique tigre, consultez par sécurité un médecin.

CET ARTICLE VOUS A PLU ?
AIDEZ-NOUS A LE FAIRE CONNAÎtre EN LE PARTAGEANT :
D'autres articles à découvrir...
ATTENTION : Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l’adaptation ou la transformation, l’arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque. (Article Art. L 122-4. du Code de la Propriété Intellectuelle). IMPORTANT : Si vous souhaitez reproduire ou utiliser un contenu présent sur notre site, merci de nous contacter pour connaitre les modalités.